Équipements disponibles

Bennes monocoques

Accessoires de bennage

Accessoires de bennage
Bennage
Bennage

Le bennage standard s’effectue par prise d’huile. En option, il est possible de la remplacer par une pompe hydraulique équipée ou non d’une commande hydraulique ou électrique de descente.

Principe JOSKIN

Principe JOSKIN

Autre

Autre
Bennage sécurisé

La position avancée du vérin de bennage permet de diminuer les efforts exercés sur la caisse et garantit ainsi une stabilité maximale du véhicule.

Montée en standard sur tous les modèles de la gamme de bennes JOSKIN, une valve ‘‘parachute’’, placée directement sur le vérin de bennage, prévient tout risque de chute accidentelle de la caisse, notamment en cas de rupture éventuelle de la canalisation hydraulique.

Le cadre à double oscillation sur lequel le vérin est monté permet d’absorber les torsions dues aux contraintes subies au bennage et protège efficacement l’ensemble de toute déformation.

Point d’ancrage du vérin sur la caisse

Point d’ancrage du vérin sur la caisse

Cadre à double oscillation dans lequel est placé le vérin

Cadre à double oscillation dans lequel est placé le vérin

Valve ‘‘parachute’’

Valve ‘‘parachute’’

Stabilisateur de bennage
Stabilisateur de bennage

Le stabilisateur de bennage avec report de poids (ou son prééquipement) est monté en standard sur les Hydro-Tandem et Hydro-Tridem.

Dans le cas d’un boggie Roll-Over, deux vérins sont liés au châssis. Lors du bennage, le circuit va exercer une pression sur l’essieu arrière du boggie afin de le bloquer dans sa position et ainsi stabiliser la benne.

Porte : étanchéité et sécurité

Les bennes monocoques sont équipées de joints en caoutchouc synthétique à très haute résistance sur tout le pourtour de la caisse. La porte est maintenue fermée par un verrouillage latéral (sauf sur les véhicules à ridelles).

Ce système assure une étanchéité parfaite des bennes JOSKIN, même aux graines les plus petites.

Deux dispositifs de sécurité équipent les portes des bennes JOSKIN :
- un clapet de surpression qui, dans le cas où la fermeture ne pourrait s’effectuer totalement, par exemple lors de la présence d’un obstacle, s’enclenche et régule la pression d’huile pour d’éviter tout risque d’endommagement du système ;
- un double clapet piloté monté sur chaque vérin de porte maintient cette dernière en position en cas de rupture de la canalisation hydraulique ou l’arrêt du tracteur.

Porte : étanchéité et sécurité